POURQUOI LE SRI LANKA ?

Petite perle de l’Océan Indien qui révèle une multitude de splendeurs, le Sri Lanka est une terre où cohabitent plusieurs groupes ethniques : une majorité cinghalaise, une forte proportion de tamouls, ainsi que des minorités maures et burgers.

Les générations actuelles font encore face aux tensions qui ont amené la population à la guerre civile entre 1983 et 2009, à la suite du retrait des troupes coloniales, une guerre civile particulièrement cinglante et cruelle.

Premier pays exportateur de thé de la planète, le Sri Lanka est aussi le 4ème producteur de cet “or vert” devenu un produit de luxe.

Le métier de cueilleuse est principalement effectué par les femmes d’origine tamoule de génération en génération. Il est dangereux et extrêmement pénible.

 

Vue sur des plantations de thé dans le district de Deltota dans le centre du Sri Lanka

 

Les discriminations envers cette population se manifestent sur plusieurs plans. Les femmes et les enfants en sont les premières victimes car les plus exposés aux discriminations, à la malnutrition, aux violences physiques et sexuelles, aux abus et à l’exploitation au travail. La situation est encore très préoccupante.

L’ONG “Human Development Organization” a été créée en 1992 et a pour vocation de défendre les droits des communautés défavorisées et marginalisées, et de favoriser une société civile plus juste, équitable et pacifique.

HDO est une plateforme par laquelle la population est mise au centre de l’action et de la réflexion pour favoriser leur autonomisation en vue d’assurer un développement durable de leur communauté.

Au regard de ce contexte, de la mission et des valeurs portées par HDO, nous avons établi un partenariat en 2016 afin d’unir nos forces et agir auprès de cette population.

 

4 enfants de Betaweera devant le centre éducatif en rénovation – Juillet 2018

 

QUELLES SONT NOS ACTIONS ? 

Dans les villages reculés au coeur des plantations, les centres éducatifs sont une réponse au manque de ressources multiples (garderie des petits, espace de sensibilisation et d’information pour les jeunes et les femmes, accueil pour les devoirs des enfants…)

Cependant, l’état des lieux de ces bâtiments est préoccupant (datant de l’époque coloniale), suite à des événements climatiques à répétition et plutôt violents.

 

  • Rénovation de centres éducatifs

Des travaux étant nécessaires afin de rendre les lieux opérationnels et sécurisants, HDO et Indah ont mis la priorité sur leur rénovation/reconstruction.

 

Le centre éducatif de Betaweera en fin de rénovation

 

En 2018, un premier bâtiment a donc été entièrement rénové. 7 autres villages attendent leur tour.
En 2019, les projets ont été stoppés car un regain de violence a frappé le pays et notre partenaire a perdu une partie de son équipe.

 

 

En 2020, nous pouvons enfin reprendre nos discussions pour poursuivre nos actions et regarder vers l’avenir… affaire à suivre !

 

 

Indah accorde une grande importance aux missions de terrain. Nous nous rendons donc sur place au minimum 1 fois / an. Au delà de l’organisation et de la communication avec notre partenaire local, il est important pour l’équipe Indah de nouer une relation avec les bénéficiaires… c’est un principe de base pour leur permettre d’avancer en confiance et nous permettre d’avancer en ayant conscience des réalités de terrain afin de collaborer efficacement.